| |

Formation et apprentissage au profit des jeunes de Tessalit par la MINUSMA 

La formation professionnelle, une alternative d’intégration des jeunes à risque de radicalisation

Pour éviter la radicalisation des jeunes à Tessalit, la MINUSMA  a entrepris une formation professionnelle de six mois pour faciliter leur intégration socio professionnelle.

Une cinquante (50) jeunes à risque de radicalisation à Tessalit ont été formés par la mission onusienne. Le lancement officiel du projet a eu lieu le 08 juin 2017 en présence des élus locaux, des bénéficiaires, des leaders communautaires et des représentants de la MINUSMA.

Ce projet « Formation et apprentissage au profit des jeunes de Tessalit » a pour objectif de former jeunes du cercle de Tessalit issus des groupes armés et à risque de radicalisation sur le corps de métier (maçonnerie, maraichage, coupe et couture, mécanique-auto et électricité).

A la fin de la formation, les 50 apprenants ont été dotés d’équipements/kits pour assurer leur réinsertion dans la vie socio professionnelle. En plus de la formation théorique et pratique sur les métiers, les apprenants ont aussi été formés en alphabétisation en langue locale Tamashek pour apprendre à lire et à écrire.

Pour bien mettre en œuvre le projet, une longue période a été consacrée aux choix des bénéficiaires. Ce processus a été conduit par l’équipe du projet qui a réuni toutes les sensibilités communautaires afin d’établir de critères clairs sur le choix des bénéficiaires. A la fin du processus 50 bénéficiaires ont été sélectionnés, tous sont issus de familles vulnérables.

A la fin de formation un certificat a été délivré à tous les apprenants pour leur permettre de faire valoir leur nouveau savoir-faire. Plusieurs d’entre eux (électriciens, maçons, mécaniciens) ont même été recrutés par la MINUSMA à la fin de la formation.

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *